Mail: postmaster@jeanmichelbayle.fr



  • Tenue JMB Exo 7

    Jean-Michel lance une tenue MX

    Jean-Michel lance sa marque de tenue MX dont la conception est confiée à EXO 7.
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • La page 1 de A zone

    Nouveau A Zone en 1997 et 1998

    Jean-Luc Felgine nous a fourni les 4 numéros d'A Zone. Ce sont des petites brochures qui étaient fournies aux abonnés du fan club de JMB
    Pour aller sur la page interiew 1997 ou la page interiew 1998

  • Christophe et Luc vous souhaitent une excellente année 2017

    Nouveaux casques et détails sur les motos de Stéphane Segers

    Stéphane Segers vous donne de ses news. Deux casques sont venus enrichir sa collection et de petits détails ont été apportés à ses motos.
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • Interview Jean-Michel lors de cette fin d'année 2016

    Deux interviews en cette fin d'année 2016

    Jean-Michel fait une petite interview dans le moto Verte Hors Série mais il y a aussi un retour sur sa carrière dans le dernier GP Racing
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • Un nouveau pantalon pour la collection de Damien Vuillermet

    Une nouvelle tenue pour la collection de Damien Vuillermet...

    Damien a encore trouvé une tenue MAGNIFIQUE (Redondo Kid 1990), allez le découvrir sur la page consacrée à sa collection
    Pour aller voir sa collection, c'est ici

  • Des news du projet de Romain Dété

    Des news du projet de Romain Dété...

    Romain Dété nous donne des nouvelles de son magnifique projet CR réplica 1991....
    Pour aller voir ce projet, c'est ici

Clecar la société du Languedoc pour votre clé de voiture.

Christophe Charlot....
Notre ami Christophe Charlot vient de créer sa petite entreprise nommée Clecar, serrurerie automobile à domicile en Languedoc.Si vous avez besoin, n'hésitez pas à le contacter :


http//www.clecar.fr...

CR Réplica 1989 Jean-Michel Bayle by Sébastien

  • Réplica 1989
  • Réplica 1989 Stéphane
  • Réplica 1990 Stéphane
  • Réplica 1992 Stéphane
  • Réplica 1991 Romain
  • Réplica 500 Pierre
  • Réplica 1992 Nicolas
  • MXworksbike.com
  • Voilà maintenant le projet de Sébastien qui s'est lui consacré à la réplique de la CR 250 de 1989.
    Je vous laisse déguster son projet. Il le présente très bien lui même alors je lui laisse la plume.

    Bonjour à tous les passionnés de motocross et en particulier à tous ceux dont le nom de JMB fait vibrer les tripes et inspire le respect.
    Puis, de manière pas très conventionnelle, je tiens à remercier dès le début de ma présentation tous ceux qui m’ont aidé à me lancer et à réaliser ce projet.
    Tout d’abord un grand merci à mon partenaire de sorties moto « engagées », Arnaud V. qui m’a envoyé par mail, un soir de novembre, des photos d’une de ses réalisations … Un 500 KX de 1985 restauré de manière magnifique et avec une grande qualité de réalisation … dans la foulée, le même jour, il me fait parvenir des photos de sa 500 CR-AF que j’avais vu quelques mois auparavant dans son garage, et qui maintenant était finie et de quelle manière … Et c’est à ce moment là que j’ai mis le doigt dans l’engrenage …
    En fait, ces motos là, je les trouve très belles mais elles n’évoquent rien pour moi, et ce soir là, je me suis dit : « Quel boulot réalisé par Arnaud, je lui téléphone pour le féliciter » … Et puis il m’explique dans les grandes lignes toutes les étapes de ses projets et en même temps qu’il me parlait je ne voyais qu’une moto dans ma tête : la Honda 250 CR de JMB en 1989.
    Pourquoi JMB ?
    Bah, c’est très simple, c’est pour moi, comme pour beaucoup d’autres sportifs de haut niveau et d’autres passionnés de SX/MX, simplement un exemple de détermination, de jusqu’auboutisme, de précision, de talent, de professionnalisme, etc … qui nous a tant fait vibrer au cours de ses aventures de très haut niveau. J’étais adolescent lorsque JMB à remporté son premier titre mondial en 1988 en 125cc, lorsqu’il a éclaboussé de toute sa classe le MX des Nations la même année ou bien encore lorsque, dans la foulée de cette victoire de haute lutte face à un John Van de Berk très en verve en cette période, il a remporté le titre mondial 250cc en 1989 … Mais ce qui m’a le plus marqué à cette période, et qui restera unique, c’est son aventure américaine : comment imaginer dans les années 80 aller aux US et se mettre dans la peau d’un vainqueur de la série SX, alors que tous les euros à cette période se prenaient un tour lors des finales de Bercy !!!
    Lui l’avait planifié … D’abord les deux titres en Europe, le 125cc puis le 250cc (qui correspondent, pour ceux qui n’ont pas connus cette période, aux catégories MX2 et MX1) qu’il remporta dans la foulée, puis aller aux US et remporter les 3 titres majeurs à savoir le 250SX, le 250 MX et le 500MX.
    Et en fait, pour moi, la moto qui symbolise le plus cet état d’esprit et les succès qui ont suivis, est sa Honda 250CR de 1989 frappée du numéro 111. Pourquoi 111, je crois savoir que c’est pour toujours avoir en tête son objectif initial : la victoire un jour dans les 3 catégories majeures aux US, le temple de la discipline (en plus d’avoir été le numéro dans les années 70 de Roger De Coster aux US).
    Pour se faire il est parti l’hiver 88/89, une fois son titre 125cc en poche avec comme compagnons d’aventures son frère, Didier Ratouit son mécano et Christian un des techniciens de Dunlop, se confronter aux meilleurs pilotes de la planète de l’époque, Johny O’Mara, Ricky Johnson, Ron Lechien, et surtout les valeurs montantes Damon Bradshaw, Jeff Stanton.

    Pour cela, aucune aide du HRC … Le service course Honda avait certainement peur pour son intégrité physique et ils tenaient plus que tout au titre 250cc en 1989.
    Avec une moto prêtée et avec le soutien technique de Mitch Payton, le boss de PC, il va faire ses premières armes sur le sol US, avec une moto disposant seulement de sa fourche « usine » de sa 125cc88, et très bien préparée par le faiseur de Corona et un peu soutenu par Roger De Coster qui était à cette période le patron du team American Honda
    Avec comme meilleur résultat cet hiver 1989 une seconde place au SX de Miami derrière Johnson : un exploit au milieu des machines officielles.
    La suite, tous les passionnés de SX/MX et de JMB la connaissent … Une saison complète en 1990 supporté cette fois par le HRC et Roger De Coster avec des victoires de manches mais pas de championnats puis cette saison extraordinaire de 1991 avec le numéro 8 et l’aboutissement dans un temps record de son projet.
    Et là, je tiens à remercier une deuxième personne, connu des internautes passionnés sous le pseudo RomainKawa, qui a, via son blog, déclenché chez moi l’achat de la première moto en novembre. Grâce à son projet de Honda 250CR JMB Replica de 1991, qu’il a si gentiment partagé dans les moindres détails, j’ai plus pris conscience du boulot et du temps qu’il y avait à passer pour que le résultat soit à la hauteur. Mais bon, si vous en êtes à ce stade de la lecture vous devez bien entendu connaître son projet et la magnifique réalisation qu’il est en train de faire.
    Voilà, une fois le décor planté, on attaque :
    Novembre achat de 2 motos Honda 250CR de 1989 en état très moyen mais qui se complètent : je fais attention de bien vérifier les numéros de cadre et de moteur pour qu’ils correspondent bien à cette saison là … pour le cadre c’est un numéro de ME03-2100001 à ME03-2105337.

    Vérification des numéros de série

    Il faudra bien veiller aussi si vous vous lancez dans l’aventure à bien regarder l’état du carter de pompe à eau car c’est un défaut de ces années là, il avait tendance à se faire « bouffer » par le liquide de refroidissement et pour le changer c’est 450 euros chez Honda …
    Puis c’est les nuits blanches qui commencent à regarder les sites internet … Je ne vais pas vous faire le détail mais à la lecture du blog de Romain, vous pouvez vous imaginer de ce que cela représente, mais c’est excitant.
    Puis c’est le démontage complet pour obtenir toutes les meilleures pièces … Et on commence par le cadre avec une particularité sur le modèle JMB c’est qu’il y a un sabot soudé sous le cadre : j’ai eu plusieurs explications, certains disent que c’est pour le rigidifier, d’autres que c’est pour pouvoir glisser sur les réceptions de saut lorsque les suspensions vont en butée pour que le cadre ne se plante pas dans la terre meuble et que la moto garde sa vitesse. D’abord il y a eu la phase d’études des quelques photos disponibles de cette période qui ne sont pas nombreuses … Puis voilà le résultat … Photos
    Ensuite, c’est sablage du cadre et du ressort d’amortisseur arrière puis peinture thermo-laquée pour une finition parfaite : pour se faire il ne faut pas oublier de bien boucher tous les pas de vis … Voilà le résultat …

    Le cadre est sablé et peint...

    Et déjà là, on commence à se dire, hummmm, c’est pas mal, ça commence à ressembler déjà à la moto de cette première phase de l’expérience US de JMB.
    Puis c’est le début des commandes de pièces : tampon d’amortisseur arrière, boîte à clapet Boyesen carbone comme neuve trouvée sur le net.

    Puis c’est au tour de la phase de préparation des pièces en aluminium : le bras oscillant, le guide chaine, le kick, la pédale de frein, le maître cylindre de frein arrière, qu’il faudra bien travailler pour obtenir un résultat convenable. Au programme, ponçage avec différent grains selon la profondeur des rayures, sablage parfois sur certains endroits, puis réalisation de la finition, ou bien brillante pour les caches valves ou encore les biellettes de suspension arrière (photo), ou bien façon alu brossé par endroit pour le bras oscillant (un grand merci à Stef pour ces réalisations), puis un bon travail sur le moyeu arrière.

    Le bras oscillant Un travail sur le moyeu arrière est effectué

    En fait, je crois savoir que cette année 89, la transition en en train de se faire aux US entre les roues de 18 pouces et celles de 19 pouces … Et en cette année là, beaucoup de pneus ne sont disponibles aux US qu’en taille 19, et il semble que JMB ait commencé à les utiliser à cette période … qui plus est avec une roue qui semble être sur les photos en 36 trous alors que la monte d’origine est de 32 …Donc il a fallu trouver un moyeu arrière 36 trous et des cercles en 36 trous également … J’ai cherché et trouver un moyeu de 500Cr de ces années là … Et pour un rendu optimal, j’ai décidé de le faire « usiner » afin de lui donner un look qui semble proche de celui de la moto de JMB cet hiver 89.

    Un moyeu arrière de 500 CR a été usiné pour lui donner le look de celui de Jean-Michel Bayle Le moyeu en place sur la roue arrière

    Au programme microbillage, puis usinage à la main des joues du moyeu.
    Une fois cette phase de moyeux terminée, il a fallu s’attaquer à une grosse pièce : le moteur.
    Et là, je me suis simplement inspiré du travail de Romain en mettant le moteur complètement à nu.
    Une fois ainsi tout dépouillé, c’est la phase de ponçage pour enlever les grosses traces d’usure ou de coups, puis c’est au tour du microbillage (carters moteurs, culasse et cylindre) et puis c’est peinture epoxy cuite à 200° …

    Une nouvelle peinture sur le cadre est réalisée Un travail sur le moteur a été également effectué Le cadre avec le moteur Une autre vue du cadre avec le moteur Le cadre accompagné de la selle et du moteur

    … Mais bon là, je ne vais pas trop détailler, Romain l’à si bien fait sur un moteur similaire (de 88 à 91, les blocs se ressemblent énormément pour ne pas dire identiques) .
    Une fois ces étapes réalisées, il faut remonter le bloc en prenant le temps de bien ajuster les transferts, de bien préparer les plans de joints, et bien sûr en ne mettant que des roulements et des joints neufs (on les trouve assez facilement chez Honda France ou bien en adaptable).
    Un petit mot au passage sur les carters moteurs HRC replica qu’il faut trouver puis micro-biller selon l’état de surface et peindre également. Sur la moto de JMB de 89 tout le bloc moteur est noir, et même les carters HRC sont noirs : un signe pour montrer peut-être que le HRC ne l’aide pas dans ce projet … En cherchant un peu (beaucoup) sur le net on réussit à trouver des faiseurs qui fabriquent des « réplica » si vous n’avez pas la chance de trouver des vrais …

    Les carters moteurs

    A ce niveau là, du remontage j’ai pris la décision de ne monter que de la visserie d’origine Honda qui est noire cette année là : c’est un coût mais quel résultat ! Photo

    Puis, c’est le remontage dans le cadre …
    Puis c’est au tour des plastiques, et là plusieurs solutions : ou bien on réussit à tout trouver neuf, ou bien il faut de l’huile coude et refaire à neuf les plastiques d’origine. Car oui, comme Romain, je ne tenais pas à remonter cette moto avec les plastiques d’une autre provenance que Honda …

    Le réservoir refait à neuf Le filtre

    Puis là, on commence à rentrer dans les détails de la moto de JMB : comment trouver cette fameuse mousse de guidon Renthal bleu en tissu ???
    Après un mois de recherches infructueuses, pendant le repas du soir mon garçon de 9 ans me dit : « Papa, tu sais la mousse bleu que tu recherches sur internet, j’en ai vu une à la maison de campagne de papi sur un de ses motos … « !!!!
    Et grâce à son sens de l’observation, je passe un coup de fil à mon beau-père qui me dit illico : « je crois que j’ai bien cette mousse sur ma moto, mais tu sais elle est vraiment très sale … » pas grave, on la lavera … Et là j’ai eu pour Noël la mousse tant recherchée, et qui, après un bon lavage à la main, est redevenue comme neuve .

    La housse de guidon Renthal

    Puis c’est la commande chez PC pour la ligne complète du pot en finition Works … Et là je ne suis aller que de mauvaises surprise en mauvaises surprises … Jusqu’au jour où j’ai craqué en envoyant à Arnaud un mail lui demandant de demander directement au principal intéressé car il le connait personnellement … Réponse de JMB : « je suis aux US, dès que je rentre ça risque d’être compliqué mais je jette un œil dans mon stock » … Petits moments de suspense qui rendent le projet d’autant plus excitant …

    La fourche est installée sur la moto Il manque encore un joli pot échappement à la moto Il manque encore l'arrière de la moto et un joli pot échappement Sébastien nous montre en détails son moteur La selle a pris place sur la moto La moto est parée de ses stickers mais il manque toujours le pot Une autre vue de la moto La moto est terminée La moto est terminée Il manque encoe la fameuse plaque Plastickwerks

    Et voilà la tant désirée plaque avant

    La plaque avant si difficile à trouver
    Diimanche 27 Novembre 2011 :

    Après une longue paranthèse dû à divers soucis privés, Sébastien nous donne de ses nouvelles et nous a envoyé cette jolie photo. Il nous donne les détails qu'il voudra encore réaliser sur sa machine: "il me faudra à l'occasion monter un guidon Renthal doré, trouver une solution pour les protections de fourche, monter en même temps la durite qui va bien avec, touver enfin un pot PC en finition Works (j'en ai un neuf de 2002 que je vais essayer de faire modifier) puis également de trouver une solution pour faire fabriquer les stickers particuliers de cette moto."

    La moto de Sébastien au 24 Novembre 2011

    La moto de Sébastien au 24 Novemnre 2011, elle est déjà très jolie