Mail: postmaster@jeanmichelbayle.fr



  • Tenue JMB Exo 7

    Jean-Michel lance une tenue MX

    Jean-Michel lance sa marque de tenue MX dont la conception est confiée à EXO 7.
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • La page 1 de A zone

    Nouveau A Zone en 1997 et 1998

    Jean-Luc Felgine nous a fourni les 4 numéros d'A Zone. Ce sont des petites brochures qui étaient fournies aux abonnés du fan club de JMB
    Pour aller sur la page interiew 1997 ou la page interiew 1998

  • Christophe et Luc vous souhaitent une excellente année 2017

    Nouveaux casques et détails sur les motos de Stéphane Segers

    Stéphane Segers vous donne de ses news. Deux casques sont venus enrichir sa collection et de petits détails ont été apportés à ses motos.
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • Interview Jean-Michel lors de cette fin d'année 2016

    Deux interviews en cette fin d'année 2016

    Jean-Michel fait une petite interview dans le moto Verte Hors Série mais il y a aussi un retour sur sa carrière dans le dernier GP Racing
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • Un nouveau pantalon pour la collection de Damien Vuillermet

    Une nouvelle tenue pour la collection de Damien Vuillermet...

    Damien a encore trouvé une tenue MAGNIFIQUE (Redondo Kid 1990), allez le découvrir sur la page consacrée à sa collection
    Pour aller voir sa collection, c'est ici

  • Des news du projet de Romain Dété

    Des news du projet de Romain Dété...

    Romain Dété nous donne des nouvelles de son magnifique projet CR réplica 1991....
    Pour aller voir ce projet, c'est ici

Clecar la société du Languedoc pour votre clé de voiture.

Christophe Charlot....
Notre ami Christophe Charlot vient de créer sa petite entreprise nommée Clecar, serrurerie automobile à domicile en Languedoc.Si vous avez besoin, n'hésitez pas à le contacter :


http//www.clecar.fr...

Témoignages

Bienvenue dans la page témoignages et anecdotes. Elle va nous permettre de donner l'avis des gens sur Jean-Michel, son approche de la course, de la compétition....

Stéphanie Vaccaro :

Quand j'ai connu Jean Michel, c'était à la fin d'un match de tennis à Pra Loup en 2004. Il venait encore une fois de plus de gagner dans sa catégorie 4ème série...Je ne savais pas du tout son historique en moto mais ce que je savais et je parle en connaissance de cause puisque je suis prof et joueuse en compet de tennis, que ce mec là était un passionné... le goût de la victoire, la générosité sur le court, la maîtrise de soi et toutes les autres vertus qu'engendre la pratique de ce sport, il les maîtrisait...J'ai rarement vu un mec aussi doué dans plusieurs sports car c'est pas évident de passer de la moto au tennis...et le pire c'est qu'à l'heure d'aujourd'hui il veut se lancer dans le tennis en faisant un maximum de tournois...pas plus tard que le mois dernier (NDLR : donc mars 2007), il m'appelait pour connaître les tournois qu'il y avait dans la région...mais c'est pas tout, en plus d'être bon au tennis, j'ai découvert cet hiver qu'il était trop fort au ski...Mr était équipé d'un casque, c'était pas pour rien...Bon je pense qu'aussi Christelle sa compagne doit y être pour quelque chose... quelques cours ont du lui être donnés avant... Tout ça pour dire que JM est un grand combatif et un grand compétiteur doué et qui est sans cesse à la recherche de performances, ce qui fait de lui un être entier et combatif...

JMB en compagnie de Stéphanie Vaccaro
Marcel Virzi-Laccania, qui le connaît depuis plus de 15 ans :

Passionné par tout ce qu’il entreprend, JMB est dès son plus jeune âge surdoué, un vrai pro et un grand sportif. Son esprit d’analyse, son sens de l’observation, son écoute permanente et son respect d’autrui lui ont permis de choisir les bons partenaires qui ont su l’accompagner dans sa carrière au plus haut niveau. Je l’ai toujours connu disponible envers son public, les médias et ses amis ; c’est un grand champion et mon ami.

Fréderic Lambert :

Pour ma part, j'ai travaillé l'hiver dernier sur le brevet d'état Sportif de Haut niveau auquel il a participé, et qu'il possède désormais.
En tant que formateur FFM, je m'attendais à quelqu'un de renfermé et un peu individualiste.
J'ai eu affaire à un meneur. Il a tiré la formation vers le haut et fait preuve d'une grande générosité et professionnalisme dans sa volonté d' apprendre et d'apprendre aux autres.

Pas seulement un grand pilote... mais aussi un grand homme.

Gil Michel, Honda France :

Pour ma part, j'ai fait la connaissance de Jean-Michel dès son arrivée chez Honda avec son frère Christian, j'étais au Service Compétition depuis 9 ans déjà et j'avais vu passer quelques crossmen comme les frères Boniface, Patrick Drobecq, Yannick Kervella et autres.
Étant prioritairement passionné de vitesse et d'endurance, je n'étais pas vraiment sensible au Cross mais les crossmen en général sont des pilotes sympas et je les côtoyais avec plaisir.

La première fois où j’ai eu l’opportunité d’être sur un terrain et d’y voir rouler les frères Bayle, encadré par Guy Bayle et mon ami Michel Moreau (concessionnaire et expert « es »cross), j’ai tout de suite été surpris par le pilotage de Jean-Michel.
Pour moi qui n’aime pas voir la belle mécanique être brutalisée, le cross allait un peu à l’encontre de ma perception de la compétition, autant par le manque « d’académie » du pilotage que par sa brutalité.

Mais dans le cas de Jean-Michel ce qui m’a le plus impressionné de la part d’un jeune pilote, c’est l’assurance et la précision de ses trajectoires surtout qu’elles étaient souvent différentes de celle des autres pilotes prétendus plus chevronnés.

De plus, chrono en main sur des partiels techniques du circuit, il était nettement plus rapide et surtout ne donnait pas cette impression de violence envers sa moto.

Ces trajectoires me semblaient plus proche des techniques de pilotage de la vitesse, avec lui, j’étais réconcilié avec le cross.

Son calme, sa modestie, son écoute mais son assurance et ses opinions nets et clairement exprimés m’ont surpris, autant de maturité chez ce jeune pilote est chose rare.

L’avenir m’a appris que son talent était encore bien plus grand que je ne l’avais supposé ce jour là.

Mais ce qui m’a le plus surpris chez ce grand personnage, c’est qu’il se souvienne de moi des années plus tard et que sa gentillesse soit restée intacte malgré sa gloire internationale.

Pour moi, il n’y en a qu’un a qui je puisse le comparer à ce niveau, c’est Monsieur 15 fois, c'est-à-dire Giacomo Agostini.

Et 20 ans plus tard, c’est toujours un immense plaisir de passer le week-end avec lui comme à Alès les 17et 18 mars derniers.

Stéphane Routin :

Je suis snowboarder pro et ancien crossman à la bonne époque ...
JMB était pour moi et toujours mon idole à travers les magazines et puis par le plus grand des hasards nous nous sommes retrouvés avec le même sponsor de vêtements chez Oxbow, et à partir de là, mon rêve est devenu réalité... c’est à dire rouler ensemble en moto et surtout en mountain bike sur son terrain à Praloup... c’est devenu un ami et ça, c’est énorme pour moi ...
J’ai une petite anecdote aussi, à la première rencontre je lui ai dit que j’adorais aussi Bradshaw, un rival de l'époque ....
Alors maintenant, il me charrie avec ça tout le temps... hé hé hé hé hé...
Pour finir, pour moi c’est un exemple dans tout ce qu’il a fait et ce qu’il fait encore, voilà, la classe et l’idole, quoi....
Merci et ne change rien JMB on t’aime ...
(puis gros bec à sa petite chérie il sont au top tous les 2 ...)
A quand JMB président ?????

Bruno Amiet, organisateur du défi Glisse Extrême à La Plagne :

Grâce au talent de JMB (et notre équipe de réalisation), nous avons pu réaliser un documentaire sur ce duel si peu ordinaire : Bobsleigh VS Motocross

Jean-Michel s'est mesuré dans sa discipline à Bruno Mingeon, le champion du Monde de Bobsleigh, sur la fameuse piste Olympique de La Plagne.
Durant l’événement, j'ai agréablement apprécié son professionnalisme et son audace à accepter de devenir le challenger de ce défi unique.
Une nouvelle fois, JMB nous a prouvé par sa détermination et son savoir-faire, que ce projet incroyable pouvait devenir réalité.
Plus j’aperçois les images de cette descente incroyable, plus je me dis, qu'il a réalisé quelque chose d’unique en son genre… Sacré JMB !
Sachez que toute notre équipe a été bluffée par sa prouesse technique.
Le plus impressionnant a été de voir l'effet que produisait son passage horizontal (utilisation de la force centrifuge) sur le mur de glace de la piste de glace, les spectateurs venus spécialement voir cette confrontation étaient scotchés par la démesure de son exploit.
Permettez-moi de présenter ma réelle admiration pour ce grand Champion.
A mes yeux, ce pilote est "le caméléon des sports mécaniques", je pense qu'on peut le qualifier de légende vivante dans sa discipline. Car, peu de champions du monde ont pu prouver une telle polyvalence avec autant de réussites.
Je souhaite de tout coeur que la sécurité reste une priorité dans son approche technique.
Mon message sera :
"Merci de nous sensibiliser par cette façon magistrale que tu as de concrétiser un rêve..."
Aussi, je suis content de voir qu'il commence à se faire plaisir par ses bons résultats en 4 roues, je lui souhaite toute la réussite qu'il mérite.

Yann Berger, Alpinestars :

Pour l’anecdote, quand j’ai su que JMB faisait des wheeling en montant les rapports et ensuite les descendant pour finalement se mettre au point mort en descente pour faire un “manual”...je l’ai dit à Pastrana...et il a répondu...wow c’est cool...je vais m’entraîner à le faire ! :)
Seul des talents exceptionnels peuvent faire cela...mais aussi avoir l’idée!
Ils sont écoeurants...ahahaha

Thomas Cordelier, pilote Touring Cup :

Un super pilote avec une adaptation sur 4 roues impressionnante, moi il m'a bluffé......

Mais ça reste quand même un grand bargeot.........................

J'ai passé une saison géniale avec lui, ça reste un super pote.

Thierry Prignaud, pilote Touring Cup :

Quelques mots sur Jean-Mi que j’ai eu la chance de rencontrer et côtoyer la saison passée en Touring Cup … où il a bien sûr comme toujours brillé et je dois dire que au-delà de son talent de pilote sur 2 ou 4 roues, ce qui m’a le plus séduit, c’est son naturel, sa gentillesse et sa disponibilité pour ses camarades de course dont j’ai fait partie l’an passé, à ce titre c’est une personne rare, saine, et très attachante !!!!!
Je lui souhaite un excellent anniversaire et espère pouvoir le croiser bientôt sur les circuits auto.
PS : Jean-Michel viens nous rejoindre en GT, tu verras, une Viper, cela glisse bien aussi !!!!

Luc Alphand, inutile de le présenter… :

Juste pour dire que notre première vraie rencontre pour JMB et moi, c'était à Serre Chevalier ! et oui dans ma station, et pour faire un reportage photo.
Du Super Cross en moto dans un boardercross, chouette idée et finalement une belle journée. Bien plus facile pour moi en ski que pour Jean-Michel en moto.
Ce duel a fonctionné après quelques réglages.

J'étais impressionné de voir rouler notre JMB national à mes côtés !! et faire des bonds de fou sur la neige, il a même été franchement trop loin sur un appel.

C'est un excellent souvenir, d'autant que sur le retour en bas des pistes, j'ai pu prendre le guidon de la moto numéro 111. La classe quoi !

Depuis on se croise régulièrement et je peux noter à chaque fois l'envie et la passion que Jean-Michel met dans tout ce qu'il entreprend, c'est un vrai professionnel. Et nous aimons la même vitesse .

Je pense que l'histoire sportive de JMB n'est pas finie. Let's see.

Christel Pascal, supportrice numéro 1 ! :

A propos de ses années moto :
Il en parle de temps en temps quand il archive ses K7 ; il met tout sur DVD alors de temps en temps j'ai quelques anecdotes..
A propos de ses objets souvenirs (moto, maillots etc) :
Il a conservé l'essentiel, mais pas tout je pense, car rien qu'avec l'essentiel on pourrait faire un musée…
A propos de sa personnalité :
C'est un grand perfectionniste et ce dans tout ce qu'il entreprend, il se donne toujours a fond. C'est une grande qualité ; c'est parfois dur d'être à la hauteur à coté de lui mais je m'accroche !!
A propos de ses facilités à progresser dans une nouvelle activité :
Incroyable en ski il m'a impressionné par ses sensations ; C'est quelqu'un de très fin et très à l'écoute de la moindre information qui peut l'aider à avancer dans tous les domaines encore une fois .Ca va du sport en général (moto, auto, VTT, vélo, tennis, ski ..et j'en passe) mais Jean-Mi est très doué en informatique également ; il s'intéresse à la politique et aux actualités ; il a su se cultiver par ces propres moyens sans trop aller a l'école.
Aujourd'hui il est bilingue, touche en politique, en informatique, en comptabilité et gestion, s'intéresse à la bourse… Bref j'ai un bac+3 et suis sportive de haut niveau aussi mais n'ai pas toutes ses connaissances...Dommage !
En fait dés qu'il a un point faible il le bosse a fond et excelle ensuite...mais en règle générale il est plutôt du genre doué...
A propos de ses autres passions :
Il aime bien les avions télécommandés ; l'ordi MAC, svp ne lui parlez pas de PC !! Et aussi le sport, pas de chance je suis a bloc aussi....
A propos de sa vision de la France et du monde :
Disons qu'on est pas aidé par notre pays, on n'a pas de statut et tous les sportifs français de très haut niveau se barrent a l'étranger, c'est dommage ; Jean-Mi aime beaucoup trop sa région pour faire pareil mais c'est parfois tentant quand on voit ce qui se passe.

Roland Wozniak Responsable Compétition France Dunlop Motorsport

J'ai connu JMB lorsqu'il faisait du MX avec Yves Demaria , la grande Epoque Oxbow de Fabrice Valery. Puis après je l'ai perdu de vue lorsqu'il est parti en Grand Prix 250 et 500 .

Quelques années après, en 2000, je l'ai retrouvé au SERT, Suzuki Endurance ou j'étais responsable Dunlop Pneus Endurance .
Ce fut un réel plaisir de retrouver mon vieux copain du cross , sur une moto bleue de vitesse.

Le contact fut immédiatement tel qu'il était quelques années auparavant et Jean Michel , que beaucoup voyait pour la 1ère fois, furent surpris de sa gentillesse et de sa disponibilité .
Nous avons passé plusieurs saisons ensemble avec des Victoires dans une discipline qu'il découvrait, toujours à l'écoute des conseils donnés pour en tirer encore plus. A son contact , on se surpasse pour lui donner le maximum .

C'est toujours un réel Plaisir de rencontrer Jean Michel , de travailler avec lui car il tire un aspect positif de toutes situations qui ne fonctionnent pas toujours comme il voudrait .
Si on voulait parler de JMB , il faudrait trop de temps , seul un condenser peut résumer ce qu'il représente et ce qu'il est : Simplicité , convivialité , gentillesse et Talent .

Jean-Michel accompagné de Nicolas Dussauge et Sébastien Gimbert avant le départ du Bol d'or 2003Jean-Michel accompagné de Nicolas Dussauge et Sébastien Gimbert avant le départ du Bol d'or 2003

Merci à Roland Wozniak pour ces deux photos prises avant le départ du Bol d'or 2003
(ils remporteront l'épreuve) où Jean-Michel faisait équipe avec Nicolas Dussauge et Sébastien Gimbert.

Interview Jean-Marie Hacking, Moto Verte Juillet 2008

Épopée JMB : 1988/1989

Deux années qui ont marqué Jean-Marie :

Jusque-là, j’avais travaillé avec des pilotes de ma génération. On avait les mêmes idées. JMB était jeune. C’était le petit dernier de sa famille et il était un peu têtu. Il faisait les choses à sa manière. Quand il avait une idée, il fallait lui prouver plusieurs fois qu’il était dans le mauvais avant que ça change. Mais ça marchait comme ça. On avait fait des essais chez lui à Manosque et il avait tracé un circuit plein de sauts. La piste s’arrêtait devant un tas de buissons, il fallait sauter par-dessus pour continuer le tour. On a du changer le tracé car Thorpe n’a jamais voulu sauter là. Jean-Mi avait fait exprès de faire passer la piste à cet endroit. Il jouait à ça tout le temps. Son truc, c’était de sauter. Jusqu’à ce que je travaille avec Jean-Mi, j’avais toujours vu mes pilotes s’envoyer des manches de quarante-cinq minutes à l’entraînement. JMB jouait à l’entraînement et ne faisait quasiment jamais de manche. Son frère faisait du footing le matin pendant que lui dormait. Quand il se levait, il regardait son frère en riant. Il n’allait pas se taper le footing ! Avec sa façon de rouler, il ne se fatiguait pas...

Ricky Johnson :

I really liked and like Jean-Michel. He's a good guy. When he raced here in the United States, I think a lot of people misunderstood him .... but it was because they didn't know him well enough. Plus, the supercross promoters tried to make him the 'bad guy' because he wasn't American. They made it into 'us against them' ... Americans vs. the French. JMB was cool. Again, just because he didn't talk a lot, people misunderstood him and thought he was something he was not. He was a great team-mate and I wish I could of raced with him more.

And he's a great competitor, which some people in the US didn't understand back in the 90's when he said he wanted to go road racing. He proved to everyone that he's a competitor on anything with a motor : ) He can do it all, and he's a really great guy."

La traduction française :

"J'ai vraiment apprécié et j'apprécie Jean-Michel. C'est une bonne personne. Quand il a couru ici aux Etats-Unis, je pense que beaucoup de gens ici l'ont mal compris... mais c'était parce qu'ils ne le connaissaient pas assez. En plus, les promoteurs du SX ont essayé d'en faire "le mauvais garçon" car il n'était pas américain. Ils ont créé un "Etats-Unis contre eux"... américains contre les français. JMB était cool. Encore, juste parce qu'il ne parlait pas beaucoup, les gens l'ont mal compris et pensaient qu'il était quelque chose qu'il n'était pas. Il était un super coéquipier et j'aurais aimé plus courir avec lui.

Et il est un grand compétiteur, ce que certaines personnes aux Etats-Unis n'ont pas compris dans les années 90 quand il a dit qu'il voulait faire de la course sur piste. Il a prouvé à tout le monde qu'il est un compétiteur sur tout ce qui a un moteur :) Il peut tout faire, et c'est vraiment un super mec."

Ricky Johnson parle de JMB en 1992

En 1992, Ricky Johnson parle de JMB.....

Paru dans le Moto Crampons N°96 de Mars 1993, Mr Bob Hannah parle de Jean-Michel :

"Ca me coûte de le dire mais je dois admettre que Jean-Michel est bien le meilleur pilote de tous les temps.....Je n'ai jamais vu un talent pareil et ça personne ici ne le dira jamais parce qu'il y a de la jalousie. Si nos carrières s'étaient croisées, j'aurais dû le "tuer" pour en venir à bout ! Cela dit, JMB ne me semble pas être porté sur l'entraînement et je parierais bien mille dollars qu'il ne me suit pas à la course à pied ou à vélo. D'ailleurs, à part Stanton je ne crois personne sur ce terrain, même pas Bradshaw."

Ce n'est pas une anecdote mais une phrase d'un grand monsieur du Motocross que Jean-Michel apprécié fortement : Mr Roger De Coster : "Durant ma carrière, j'ai eu la chance de travailler avec des coureurs exceptionnels, mais s'il ne fallait en retenir que quelques-uns, je choisirais Ricky Johnson, Bob Hannah et JMB. Les trois titres de Jean-Michel la même année, quel bonheur !"

D'autres anecdotes recueillies sur MX2K :

Gouse :

Le premier contact en spectateur avec ce phénomène date de 1982 sur une épreuve mini-vert (- de 13ans), il avait focalisé mon attention avec son YZ 80 immaculé de scotch américain noir tout en trustant déjà la première place, accomplissant avec facilité (déjà aussi) des prouesses techniques tel un appel improvisé en plein milieu de la montée pour éviter d'attendre le sommet final de la bosse.

L'épreuve en question devait se dérouler à l'origine à Gyé sur Seine en Champagne Ardennes finalement elle aura eu lieu à Vertault (10).

Ses petits adversaires de l'époque ont pour noms Duspasquier/les frères Levasseur (jumeaux?)/Belval Jerome/Cirou M/pour the fly j'ai un gros doute...avec les années...

Autre anecdote, bien plus tard celle-là. Aux buttes de Rozerieulles à Metz pour une étape du GP 250 en 1989 mais je pense que de nombreuses personnes avaient remarqué sa tactique atypique, cette façon originale d'avaler une table du circuit (la plus longue!) en cabrant légèrement avant l'appel ce qui le catapultait plutôt sur l'avant de la moto et qui lui permettait d'éviter de monter trop haut dans les airs, perso c'était la première fois que je voyais ça d'ailleurs depuis je ne l'ai pas revu, peut être une technique unique adaptée à cette table ??

Autre souvenir concernant JMB à cette époque, celle où aucun pilote ne pouvait lui contester une victoire. C'est en Belgique qu'on lui trouvait une éventuelle opposition en la personne d'une "star" du PCNA (mini vert Belge) Mr Magain Bernard, confronté sur une prestigieuse épreuve mini, il n'en fut rien, JMB était bel et bien meilleur.

Chuiadonf06 :

Exact Gouse, j'y étais aussi ce jour-là et j'avais remarqué cette façon de passer cette table sur la partie haute du circuit, cabrant sa moto pour poser la roue avant sur la table, prendre un coup de raquette mais pouvoir mettre du gaz sur la table alors qu'en l'air.... Il ne l'avait pas fait en course, juste aux essais car, si mes souvenirs sont bons, il revenait de blessure (poignet).

Cobra :

En 84, mon père faisait les GP vitesse et j'ai serré la main à Lawson et Rainey au Castellet, grand moment, j'avais 7 ans. Je connaissais rien au MX avant 86... Et puis il y a la fois ou j'ai roulé sur le terrain de JMB à Manosque en 89. JMB revenait d'une blessure au poignet, il roulait avec la 250 et les fringues JT rouge avec les têtes de surfers et des os de partout. Y'avait Zooby aussi, on saute un double en virage tous ensemble c'etait top. J'avais un 80 suz à l'époque. Ensuite, j'avais sauté 2 doubles énormes pour moi (et pour un 80) à l'époque et j'avais aussi sauté le saut où il passait au dessus de la jeep dans un magazine. Jean-Mi était venu me voir après pour me féliciter... Cool...

RMX :

Parler de dieu est toujours un plaisir
Ma 1ère rencontre remonte en 88 à l'époque c'était l'ouverture de l'élite à st chéron (91)
C'est bien simple, dieu mettait un tour a tout le pack francais sauf à un petit jeune appelé demaria yves qui avait réussi à rester au contact un bon tour par manche
voila mon 1er souvenir

Jean-Pat :

Perso, j'ai eu la chance par un pote d'Air France qui lui a demandé un poster dédicacé pour ma pomme, dans les dunes de Glamis, je pense, sur sa 250CR avec équipement Taichi et casque JT. Ce qui m'a le plus plu, c'était sa manière coulée d'aborder les obstacles et son intelligence de roulage.
Les Ritals l'avaient surnommé il gato : le chat !
Le Kid de redondo beach n'a pas eu la méga cote aux US mais pour avoir discuté avec des gens du milieu du motocross, tous reconnaissaient sa classe et le challenge de ce monsieur en ayant ouvert une brèche dans laquelle d'autres pilotes français se sont engouffrés ! Sacré bonhomme.

SAVEMXGP :

La première fois que j'ai vu JMB c'était en 1982 lors d'une épreuve de Minivert a Baignes en marge du Chpt 125 inter. Il avait atomisé la concurrence sur son 80 KX noir qui marchait du feu de dieu et avec mon père on avait bien senti que l'on entendrait reparler de ce minot en devenir...

Pastrana le lapin :

alors ca c'est marrant save, car ce jour la, j'y roulais aussi à baignes, et ne regardant pas le minivert, ma mère me dit :
" tu devrais venir voir le minot sur sa kawa, le style, la vitesse, enfin, tout ce qui va bien "
et effectivement, si j'avais pu prendre des paris à cette époque la !!!

Agluff :

Sacrée course au demeurant (NDLR : Elite St Chéron), avec des gaziers comme Perrier et P. Demaria en prime, et une belle baston Téfly/JMB qui avait mis le public (extrêmement nombreux) en transe, avant que JMB ne décide de passer le vitesse supérieure.

SCPCP :

ben des tonnes d'anecdotes j'en ai sur le personnage j'en ai pour avoir bossé durant 13 ans avec lui chez les people, mais la plus marquante restera le professionnalisme du Monsieur lors de test de la RM/Sud Ouest Moto pour le guidon d'or, on se retrouve à 4 sur un circuit indoor de kart de Bordeaux , avec comme mécano Michel Morreau ( pour les anciens un nom de la clé de 12...) Jean Mi trouve que la 250 tourne moins bien d'un coté que de l'autre, prise de diverses cotes , effectivement la roue avec est décalée de 5 millimètres d'un coté .....ça calme !!!!! ben tu touches pas à l'axe pour ne pas changer le feeling sur le freinage , tu desserres les rayons d'un coté et tu resserres de l'autre, ça re-calme, ça fut comme le dessin du pneus ar asymétrique le samedi de la course, je me rappel tjrs de la tête du monteur de chez Dunlop ... je suis encore mort de rire aujourd'hui !!!

magoo85 :

1983, JMB est venu rouler en championnat de ligue du poitou 80cc car son frère roulait en championnat de France junior le même jour à BAIGNES (16), sur un terrain sablonneux et très mou, la piste était tellement défoncée que lorsque les juniors 125cc rentrait à l'intérieur des virages, les ornières étaient tellement profondes que les garde-boue arrière touchaient le sol, notre jmb avec son 80cc kx petite roue, du haut de ses 13 ans, coupait déjà toutes ces ornières et ne tombait jamais, moi j'avais un 80 suz grandes roues, plus avantageux, et bien il m'avait mis un tour dans la vue ! ce jour là quand j'ai vu son garde-boue ar pour la 2ème fois je me suis dit celui là ira très loin (la course durait que 10 minutes) piphhhh!! je ne m'était pas trompé !!!!

la première fois que j'ai vu JMB faire l'amorti en ligne sur une table de 22 mètres, c'était au grand-prix 250cc de metz en 1989! c'était le 1er et seul 2 pilotes l'avait imité en course, john van de berk et l'américain rodney smith ; souvenir aussi en 83 JMB était venue faire une pige au trophée de France kawasaki 125cc à ste sévère dans le centre de la France il te les avait tous enrhumé avec son 80cc, véridique!!! à la fin de la course les leaders de ce championnat avaient demandé aux responsable de kawasaki France de ne plus l'inviter tellement ils avaient honte !!! quelle course et quel souvenir!!!

D'autres témoignages très bientôt..........