Mail: postmaster@jeanmichelbayle.fr



  • Tenue JMB Exo 7

    Jean-Michel lance une tenue MX

    Jean-Michel lance sa marque de tenue MX dont la conception est confiée à EXO 7.
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • La page 1 de A zone

    Nouveau A Zone en 1997 et 1998

    Jean-Luc Felgine nous a fourni les 4 numéros d'A Zone. Ce sont des petites brochures qui étaient fournies aux abonnés du fan club de JMB
    Pour aller sur la page interiew 1997 ou la page interiew 1998

  • Christophe et Luc vous souhaitent une excellente année 2017

    Nouveaux casques et détails sur les motos de Stéphane Segers

    Stéphane Segers vous donne de ses news. Deux casques sont venus enrichir sa collection et de petits détails ont été apportés à ses motos.
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • Interview Jean-Michel lors de cette fin d'année 2016

    Deux interviews en cette fin d'année 2016

    Jean-Michel fait une petite interview dans le moto Verte Hors Série mais il y a aussi un retour sur sa carrière dans le dernier GP Racing
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • Un nouveau pantalon pour la collection de Damien Vuillermet

    Une nouvelle tenue pour la collection de Damien Vuillermet...

    Damien a encore trouvé une tenue MAGNIFIQUE (Redondo Kid 1990), allez le découvrir sur la page consacrée à sa collection
    Pour aller voir sa collection, c'est ici

  • Des news du projet de Romain Dété

    Des news du projet de Romain Dété...

    Romain Dété nous donne des nouvelles de son magnifique projet CR réplica 1991....
    Pour aller voir ce projet, c'est ici

Clecar la société du Languedoc pour votre clé de voiture.

Christophe Charlot....
Notre ami Christophe Charlot vient de créer sa petite entreprise nommée Clecar, serrurerie automobile à domicile en Languedoc.Si vous avez besoin, n'hésitez pas à le contacter :


http//www.clecar.fr...

2002

Bienvenue sur cette année 2002 de la carrière de Jean-Michel Bayle.

Cette année commence par l'épreuve du Guidon d'Or à Bercy qui se déroule en début d'année cette fois.

Guidon d'Or :

Elle se déroule donc toujours dans l'enceinte de Bercy, devant 10 000 spectateurs, avec une modification de taille : la piste. Celle-ci a été modifiée avec moins de partie terre mais aussi plusieurs trajectoires possibles, ce qui bien sûr plaît aux pilotes.

La piste de Bercy et son ambiance

La piste de Bercy et son incroyable ambiance

Jean-Michel est engagé dans la demi-finale composée des pilotes vitesses et tout terrain. Cela ne passe pas très bien pour lui puisqu'il part à la chute en perdant l'avant de sa machine. Il repart néanmoins le couteau entre les dents et remonte un à un ses adversaires avec un style de toute beauté (genou à terre alors que les autres pilotes sortent la jambe). Il va toutefois échouer à la cinquième place derrière Thierry Traccan malgré de nombreuses attaques sur ce dernier. Il est donc obligé de passer par les repêchages pour accéder à la finale.

Finale Vitesse / Tout terrain :

Jean-Michel termine 4ème de cette finale derrière Stéphane Chambon, Eric Sorby et Frédéric Bolley.

Jean-Michel va buter sur Thierry Traccan lors de sa remontée

Jean-Michel ne parviendra pas à passer Thierry Traccan

Résultats Finale Vitesse/Tout-Terrain
Positions Noms Marques
1 Stéphane Chambon Suzuki
2 Eric Sorby Honda
3 Frédéric Bolley Yamaha
4 Jean-Michel Bayle Suzuki
5 Yves Demaria KTM
Finale Guidon d'Or :

Douze pilotes sont au départ de cette finale. Elle sera très vite interrompu à la suite d'une chute survenu au premier virage. Boris Chambon parvient à repartir en boitillant mais Stéphane Chambon lui reste au sol. Le directeur de course décidera donc de l'arrêter et de redonner un départ. Stéphane Chambon sera relevé par les commissaires de piste avec un mal de dos mais participera tout de même à la nouvelle course. Lors de ce second départ, Jean-Michel ne part pas devant, handicapé par sa place sur la grille suite à ses mauvaises qualifications, et ne parviendra pas à faire mieux que 5ème.

Stéphane Chambon au sol lors du premier départ

Stéphane Chambon après sa chute lors du premier départ

Jean-Michel attaque sur le bitume du POPB

JMB à l'attaque sur le bitume du POPB

JMB lors de ce guidon d'Or 2002

Jean-Michel lors de ce guidon d'or avec le numéro 111

Boris Chambon devant Jean-Michel durant ce guidon d'or
Résultats Finale Guidon d'Or
Positions Noms Marques
1 Stéphane Chambon Suzuki
2 Boris Chambon Husqvarna
3 Frédéric Bolley Yamaha
4 Klaus Kinigadrner KTM
5 Jean-Michel Bayle Suzuki

L'annulation de la première finale n'est pas forcément du goût de tous. Frédéric Bolley lâchera d'ailleurs dans un sourire qu'il "avait un peu d'amertume" alors que JMB était plus virulent "C'est la règle du jeu. Quand tu tombes, il faut rester au sol sinon c'est foutu. Le problème, c'est que moi j'ai un fils qui regarde la télé et s'il voit que je ne me relève pas, il chiale...."

Moto GP :

Jean-Michel participe à une séance d'essais pour le team Red Bull Yamaha de Peter Clifford sur le circuit de Valence. Voilà les détails que nous donne JMB à ce sujet : " J'étais à Barcelone à l'occasion des tests IRTA et Peter Clifford est venu me trouver pour me proposer une place de pilote d'essais/pilote-remplaçant dans son équipe...... Je lui ai dit que cela m'intéressait, mais que je tenais d'abord à rouler sur la moto pour voir où j'en étais. J'ai été invité à faire une séance d'essais à Valence et j'avoue que je me suis vraiment régalé. J'ai retrouvé assez vite mes sensations sur la 500 et je suis désormais ouvert à la discussion, mais attention pour l'instant rien n'est fait."

Pour le moment, Gary Mc Coy, pilote titulaire du team étant blessé, on pense (rêve) déjà que Jean-Michel puisse être aligner au départ de la course de Suzuka.

Ce qui est assuré pour cette saison est la participation de Jean-Michel aux 24 heures du Mans et au Bol d'Or avec l'équipe officielle Suzuki.

24 heures du Mans :

Jean-Michel intègre donc l'équipe officielle Suzuki pour cette épreuve. Il sera associé aux pilotes Sébastien Gimbert et Nicolas Dussauge au guidon de la Suzuki N°2.

Sébastien Gimbert

Sébastien Gimbert

Nicolas Dussauge

Nicolas Dussauge

Jean-Michel Bayle

Jean-Michel Bayle

Le tracé du circuit des 24 heures du Mans

Le tracé des 24 heures du Mans

  • 1. Ligne droite des stands
  • 2. La chicane Dunlop
  • 3. La Chapelle
  • 4. Le Musée
  • 5. Le garage vert
  • 6. Le chemin aux boeufs
  • 7. Les esses bleus
  • 8. Le raccordement
  • Le week-end démarre bien pour le Team Suzuki Endurance Racing Team puisque ses deux motos se classent 3ème et première lors des qualifications. C'est la moto pilotée par Sébastien Gimbert, Nicolas Dussauge et Jean-Michel Bayle qui ont l'honneur de réaliser la pôle.

    Le départ de la course est donnée à 15 heures et c'est la Suzuki N°94 avec Sébastien Scarnato qui prend le meilleur départ mais il se fera rapidement dépasser par Brian Morrisson au guidon de la Suzuki N°1. C'est cet équipage qui restera en tête durant une grande partie de la course (18 heures) mais avec peu d'avance sur ses poursuivants qui se livrent une belle bagarre. Cette lutte se joue entre trois motos : La Suzuki GMT N° 94, La Suzuki N°2 et la Yamaha N°17.
    Le premier fait marquant de cette course est la chute de Jean-Michel au niveau du chemin des bœufs à 18h52. Elle perd alors une dizaine de minutes et repart ensuite en dixième position. Les 3 pilotes de cette équipe vont alors signer des chronos de folie (quasiment identique à la pôle : 1'41"77) qui vont leur permettre de rejoindre les leaders et refaire leur 4 tours de retard au milieu de la nuit.
    Ce possible retour est aussi facilité par les problèmes rencontrés par d'autres teams. En effet, les teams suivants sont contraints à l'abandon suite à des problèmes mécaniques :

  • La Kawasaki officielle N°7 sur casse moteur
  • La Suzuki Phase One sur problème d'embrayage
  • La Honda CBR 954 RR du team Daffix sur boîte de vitesse cassée
  • La Honda CBR 954 RR N°83 sur boîte de vitesse cassée
  • La Honda CBR 954 RR N°6 du team National Motos sur boîte de vitesse cassée
  • La suzuki du team GMT 94 sera elle ralentie par des problèmes de suspension arrière.

    A partir du petit matin et jusque 9 heures, les positions restent inchangées avec en leader la Suzuki N°1 suivie de la Suzuki N°94, la Yamaha Free Bike N°17 et enfin la Suzuki N°2. Puis vient le coup de théâtre de cette épreuve avec le choc entre la Kawasaki N°85 et la Suzuki N°1 alors que la course était neutralisée et que le Safety Car était en piste. Voilà la réaction de Chistian Lavieille suite à ce choc : "Michel Robert m'a touché violemment. Je ne suis pas tombé , mais je ne sais pas comment. J'ai volé et j'ai atterri sur le réservoir."
    Le temps que son team répare et la Suzuki N°2 s'empare du commandement pour ne plus le lâcher et remporter cette épreuve. La Suzuki N°1 parviendra tout de même à terminer second. Les deux équipages auront boucler 790 tours et finiront à seulement 23 secondes d'intervalles. Le podium est complétée par la Yamaha semi officielle N°17 avec l'équipage composé de Jean-Marc Deletang, Ludovic Holon et Mathieu Lagrive.

    Jean-Michel lors de ces 24 heures du Mans

    Jean-Michel en action lors de ces 24 heures du Mans

    Jean-Michel répond aux commentateurs de ces 24 heures du Mans

    JMB sollicité par le commentateur de l'épreuve

    Le podium au complet

    Le podium de ces 24 heures du Mans

    Nicolas Dussauge, Sébastien Gimbert et Jean-Michel Bayle remportent cette 25ème édition des 24 heures du Mans

    L'équipage vainqueur de cette 25ème édition des 24 heures du Mans

    Jean-Michel savoure cette belle victore Jean-Michel soulève la coupe du vainqueur des 24 heures du Mans

    Jean-Michel savoure pleinement cette victoire

    Après cette très jolie victoire aux 24 heures du Mans qui vient enrichir un peu plus son palmarès, Moto Revue lui consacre une petite entrevue avec ces 5 pages dans son numéro 3516.

    La page 76 du Moto Revue 3516 où l'équipe de Moto Revue lui consacre une entrevue La page 77 du Moto Revue 3516 où l'équipe de Moto Revue lui consacre une entrevue La page 78 du Moto Revue 3516 où l'équipe de Moto Revue lui consacre une entrevue La page 79 du Moto Revue 3516 où l'équipe de Moto Revue lui consacre une entrevue La page 80 du Moto Revue 3516 où l'équipe de Moto Revue lui consacre une entrevue

    Comme nous vous l'annoncions plus haut, le retour de JMB dans le monde des motos GP est confirmé. Pour le moment, il est simplement intégré à l'équipe Red Bull Yamaha en tant que pilote d'essais et de remplacement. Ce remplacement pourrait déjà intervenir lors du GP de France puisque la convalescence de Garry Mc Coy suite à sa blessure risque de se prolonger. Il participe d'ailleurs à une séance d'essais au Mugello. Ces tests se déroulent très bien puisqu'il se permettra même de signer le meilleur temps sous la pluie devant les pilotes Yamaha Checa et Biaggi mais aussi Régis Laconi, John Hopkins et Tetsuya Harada. A la fin de ces essais, Jean-Michel déclara simplement : "Les Dunlop pluie ont fait de considérables progrès"

    Grand-prix de France Moto GP :

    Cette épreuve se déroule sur le circuit du Mans et Jean-Michel n'arrive que le samedi pour participer à ce GP puisque Gary Mc Coy ne déclare forfait que le vendredi soir après des examens médicaux lors desquels ils se sont rendus compte qu'une des vis tenant la broche posée dans sa jambe droite était cassée. Un nouveau défi s'offre alors à lui, régler la machine, se qualifier et terminer au mieux cette course. Il réussira ce challenge car il parviendra à se qualifier avec un meilleur tour en 1'37"311 à seulement 1"2 de la pôle position avec soit dit en passant la moitié des séances d'essais à son compteur. Le jour de la course, il terminera 14ème et marquera alors 2 points.
    Voilà sa réaction suite à ce week-end de grand-prix : "J'ai eu un peu de mal à trouver la cadence dans les premiers tours"....."J'avais aussi beaucoup de dribble de l'avant en début de course dès que la moto se mettait à glisser à l'accélération. Mais à l'arrivée, je marque des points....C'est plutôt sympa, d'autant que prendre le départ de la course n'était pas mon objectif principal."

    A la suite de ce grand-prix, Jean-Michel pourrait être présent lors de l'épreuve d'Italie même s'il nous confirme qu'il est là que pour le développement : "Je suis là avant tout pour faire des essais et aider l'équipe à développer la moto avec les pneus Dunlop."

    Jean-Michel sur la grille de départ du grand-prix de France

    JMB sur la ligne de départ du GP de France

    Jean-Michel Bayle sur la M1 du team Reb Bull

    Jean-Michel sur la YZR du Team Red Bull Yamaha

    La nouvelle est confirmée : Jean-Michel Bayle participera bien aux trois prochaines épreuves du championnat du monde de Moto GP, c'est-à-dire les grands prix du Mugello, Barcelone et Assen.;

    Voilà son commentaire à ce sujet :

    "Ca n'a rien d'extraordinaire. J'avais un contrat avec Red Bull pour le développement et il est normal que je reprenne le guidon en l'absence de Garry"

    Grand-Prix d'Italie de Moto GP :

    Jean-Michel roule avec une tendinite à l'avant-bras et se qualifie en 17ème position sur la grille avec un temps en 1'53"440. Il va terminer la course à la treizième place empochant 3 nouveaux points.

    Le départ pour ce grand-prix d'Italie

    Le départ de ce grand-prix d'Italie

    Jean-Michel Bayle lors de ce grand-prix d'Italie

    Jean-Michel lors de ce grand-prix d'Italie

    A la suite de ce grand-prix, Jean-Michel donne une petite interview à Moto Revue pour leur numéro 3524

    La page 84 du Moto Revue 3524 où Jean-Michel donne une petite interview La page 85 du Moto Revue 3524 où Jean-Michel donne une petite interview

    Alors que Jean-Michel était annoncé pour deux autres grand-prix, il semblerait qu'il soit remplacé par Alex Hoffman, pilote allemand. Officiellement, ce serait parce que JMB souffre d'une déchirure musculaire l'empêchant de piloter une 500. Mais officieusement, on ne peut s'empêcher de penser que le sponsor de l'équipe Red Bull ait fait pression sur l'équipe pour qu'elle aligne un pilote allemand où le marché pour la boisson énergisante est très important au profit d'un pilote français, nation où cette même boisson est interdite à la vente.

    Après avoir été remplacé au sein du team, Jean-Michel repart à son travail de mise au point de la YZR 500. Il participe donc aux essais qui se déroulent le lendemain du GP de République Tchèque sur le circuit de Brno. JMB va se permettre de finir devant Garry Mc Coy et John Hopkins lors ces essais avec son meilleur temps en 2'01"6.

    Jean-Michel devant John Hopkins durant ces essais à Brno

    Jean-Michel (18) tournera plus vite que John Hopkins (21) durant ces essais sur le circuit de Brno

    Nous vous ajoutons ici quelques photos prises lors de la collaboration de Jean-Michel avec le Team Red Bull Yamaha.

    JMB se concentre et s'hydrate JMB s'élance pour un nouveau runJean-Michel sur la Yamaha et Régis Laconi sur l'Aprilia JMB et Olivier Jacque discutent JMB discutent avec les mécanos sur les réglages JMB tout sourire d'être de retour en Grand-Prix JMB en pleine action sur la Yamaha Red Bull

    Bol d'or :

    Jean-Michel reprend lors de cette course d'endurance le pilotage de la Suzuki GSXR 1000 dans le team SERT en compagnie de Nicolas Dussauge et Sébastien Gimbert. La course se déroule sur le circuit de Nevers Magny Cours devant 65 000 spectateurs et des conditions climatiques excellentes.

    Après avoir signé la pôle devant la Suzuki GMT (94) et la seconde Suzuki officielle (1), l'équipage de JMB va dominer la course de la première heure à la dernière et remporter cette soixante-sixième édition. Ils battent par la même occasion le record du nombre de tours et de moyenne parcourant 814 tours avec une moyenne de 143,96 km/h. Ils devancent la seconde Suzuki officielle et la Suzuki du GMT 94.

    Le départ de cette 66ème édition de ce Bol d'Or

    Le départ de cette 66ème édition vient d'être lancé

    Le podium de cette soixante-sixième édition du Bol d'or

    Jean-Michel remporte le Bol d'or après les 24 heures du Mans en compagnie de Nicolas Dussauge et Sébastien Gimbert

    Moto Revue nous explique, dans son numéro 3536, à travers l'équipage de Jean-Michel comment la moto est réglée alors que les pilotes ne pilotent pas tous de la même manière.

    Moto Revue explique comment est réglé une machine alors que les 3 pilotes ne pilotent pas de la même manière Moto Revue explique comment est réglé une machine alors que les 3 pilotes ne pilotent pas de la même manière

    A la fin de la saison, Jean-Michel livre une petite interview à Moto Revue pour leur numéro 3542 en guise de bilan et pour évoquer son rôle de capitaine de l'équipe de France durant le supercross de Bercy.

    Jean-Michel nous livre une petite interview dans le Moto Revue 3542 Jean-Michel nous livre une petite interview dans le Moto Revue 3542 Jean-Michel nous livre une petite interview dans le Moto Revue 3542Jean-Michel nous livre une petite interview dans le Moto Revue 3542

    Jean-Michel donne son avis sur la motorisation 4 temps qui arrive dans le MX

    L'avis de Jean-Michel sur l'arrivée des moteurs 4 temps dans le motocross

    Pour finir sur cette saison sportive, Jean-Michel Bayle s'inscrit pour la seconde fois à l'épreuve du Shark X-Trem. L'épreuve est toujours dirigée par David Castera et ce sont cette fois 72 concurrents qui seront au départ. Comme l'année précédente la course se déroule par binôme qui ne doit jamais être séparé.
    Voilà le commentaire de David Castera pour la présentation de l'épreuve : " Des gens seront postés dans les passes difficiles au canoë, ça ne devrait pas vous poser de problèmes. En ce qui concerne la navigation, vous aurez la carte cinq minutes avant votre départ. Le premier jour et plutôt simple, le lendemain, vous aurez 80% de hors-piste. Enfin, l'épreuve de franchissement du premier jour, c'est le gros morceau du week-end. Il n'y a rien qui vous arrêtera, mais ça vous usera à la longue......."

    Les binômes leaders sont les suivants :

  • Luc Alphand / Christian Lavieille
  • Frédéric Bolley / Frédéric Moncassin
  • Giovanni Sala / Jean-Michel Bayle
  • Cyril Esquirol / Thierry Moisson
  • Mickaël Pichon / Marc Germain
  • Michel Gau / Cyril Desprès
  • Sébastien Guillaume / Frédéric Weill
  • L'épreuve se déroule donc sur 2 jours.

    Samedi :

    La première épreuve est celle du Canoë. Les concurrents se rendent très vite compte que l'eau en cette période est froide et que cette compétition n'est pas une balade.
    Les concurrents enchaînent ensuite avec une grosse spéciale de navigation où les meilleurs rallieront l'arrivée pour le repas du midi alors que d'autres jardineront encore un bon moment.
    Un petit commentaire de David Castera lors de l'épreuve : "Il y en a de partout", signe que cette compétition est très difficile.

    Giovanni Sala et Jean-Michel Bayle lors de l'épreuve de Canoë

    Jean-Michel et Giovanni Sala lors de l'épreuve de canoë

    Après le repas, les concurrents s'attaquent à l'épreuve de franchissement où la paire Esquirol / Moisson creuse encore un peu plus l'écart avec les poursuivants à savoir Desprès / Gau et Bayle / Sala. Mickaël Pichon engagé cette année en compagnie de Marc Germain nous livre en toute franchise ce qu'il ressent à la sortie de cette première journée : "J'ai sous-estimé le truc. Je suis mort.....J'ai le dos ruiné.... Je ne pensais pas qu'une moto pouvait passer par où on est passé...Je patine, je rebondis dans tous les sens dans les pierriers, je n'ai aucune adhérence."

    Jean-Michel rigole alors que Mikaël Pichon a souffert lors de cette première jouurnée

    Jean-Michel rigole alors que Mickaël Pichon a souffert lors de cette première journée

    La journée est terminée et vient le moment du repas où tous les concurrents savourent ce moment de repos.

    Dimanche :

    David Castera reprend la parole et avoue pour la spéciale de navigation "qu'à partir du point 6, c'est Inch'Allah.....Soyez très attentifs." Cela promet donc pour cette épreuve.
    Lors de cette épreuve de navigation, la paire Desprès / Gau ratent un contrôle et perdent toutes chances de remporter l'épreuve.

    JMB en compagnie de Giovanni Sala, Cyril Esquirol et Thierry Moisson au départ de l'épreuve de navigation

    On passe ensuite à la spéciale de VTT qui est remportée par l'équipage de l'Armée de Terre composée de Frédéric Weill et Sébastien Guillaume suivi par le duo JMB / Sala. Jean-Michel a dû attendre son partenaire en difficulté dans cette épreuve. (Sala fêtant ses 39 ans lors de cette épreuve, on ne peut pas lui en vouloir de baisser de rythme lors de cette seconde journée). Pourtant, l'équipage avec une force mentale impressionnante se présente premier lors de l'épreuve du radeau. Elle consiste à faire traverser les deux pilotes accompagnés de leurs motos la rivière, le tout sur un radeau. Le but étant surtout de ne pas chavirer. Puis vient le tour de la dernière difficulté de la compétition par cette dernière grimpette emmenant les concurrents en haut des remparts de Sauveterre-du-Béarn. C'est le duo Esquirol / Moisson qui remportent finalement cette deuxième Shark X-Trem devant Jean-Michel Bayle / Giovanni Sala à 7'27" et Sébastien Guillaume / Frédéric Weil à 18'57".

    Cyril ESquirol, Thierry Moisson, Jean-Michel Bayle et Giovanni Sala lors de l'épreuve du radeau

    Cyril Esquirol et Thierry Moisson devant l'équipage Jean-Michel Bayle/Giovanni Sala lors de l'épreuve du radeau

    JMB et Giovanni Sala en bavent durant l'épreuve du radeau JMB dans une légère montée Le podium de ce second Shark X-Trem

    Le podium de ce second Shark X-Trem

    Un petit commentaire de Jean-Michel à propos de ce concept de Shark X-Trem : "C'est une épreuve sympa, un nouveau concept où tout le monde à sa chance grâce à la partie navigation. La course est très bien ficelée et elle a pris une vraie valeur sportive. On pourrait peut-être pousser un peu plus loin le concept et imaginer la faire seul, ça augmenterait le challenge physique. Le franchissement prendrait une vraie importance, mais il faut aussi garder le côté sympa."

    Nous vous avons trouvé un document - interview tiré du magazine Bike. Le voilà

    Le magazine Bike consacre un petit article à Jena-Michel Bayle, page 1 Jean-Michel lors de la sortie VTT Le magazine Bike consacre un petit article à Jena-Michel Bayle, page 2 Jean-Michel évoque le parcours qu'ils vont faire lors de leur sortie Le magazine Bike consacre un petit article à Jena-Michel Bayle, page 3 Le magazine Bike consacre un petit article à Jena-Michel Bayle, page 4 Le magazine Bike consacre un petit article à Jena-Michel Bayle, page 5 Le magazine Bike consacre un petit article à Jena-Michel Bayle, page 6 Le magazine Bike consacre un petit article à Jena-Michel Bayle, page 7 JMB en wheeling lors de la sortie Jean-Michel admire la panorama en haut de la montagne de Lure JMB lors de la randonnée VTT JMB lors de la randonnée VTT commence à faire un peu de descente

    Jean-Michel nous donne aussi sa méthode pour réussir des wheelings et améliorer par la même occasion sa technique de pilotage.

    Jena-Michel et Yann Guédard nous exposent l'art du wheeling Jean-Michel et Yann Guédard nous donne une leçon sur les wheeling Jean-Michel et Yann Guédard nous donne une leçon sur les wheeling Jean-Michel en wheeling

    Jean-Michel et Yann Guédard nous donne une leçon sur les wheeling Jean-Michel et Yann Guédard nous donne une leçon sur les wheeling JMB en wheeling dans une descente

    Jean-Michel et Yann Guédard nous donne une leçon sur les wheeling Jean-Michel et Yann Guédard nous donne une leçon sur les wheeling JMB  en wheeling dans une descente Jean-Michel et Yann Guédard nous donne une leçon sur les wheeling

    Moto Crampons dans leur numéro 210 d'Août 2002 réalise un reportage
    sur la difficulté pour les français de s'imposer aux Etats-Unis.
    Jean-Michel donne son avis sur la question.
    Voilà les pages consacrées à ce sujet.

    La page 63 du Moto Crampons d'Août où est consacré un reportage sur la difficulté des français à s'imposer aux Etats-Unis La page 64 du Moto Crampons d'Août où est consacré un reportage sur la difficulté des français à s'imposer aux Etats-Unis La page 65 du Moto Crampons d'Août où est consacré un reportage sur la difficulté des français à s'imposer aux Etats-Unis La page 66 du Moto Crampons d'Août où est consacré un reportage sur la difficulté des français à s'imposer aux Etats-Unis La page 67 du Moto Crampons d'Août où est consacré un reportage sur la difficulté des français à s'imposer aux Etats-Unis